AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 arwen Ҩ make me feel infinite.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

fucking face :

avatar : Barbara Palvin.

pseudo : Alaska. (aka Justine.)

Messages : 77

Date d'inscription : 20/03/2013

MessageSujet: arwen Ҩ make me feel infinite.   Mer 20 Mar - 20:53


arwen summer
† we accept the love we think we deserve.

† more than this
NOM † un nom mélodieux, un nom frais comme l'été : summer. PRÉNOM † ses parents étant de grands fans de la saga le seigneur des anneaux, elle a hérité du prénom d'arwen. SURNOM(S) † elle n'en a à priori pas. ÂGE † elle a vingt ans. DATE DE NAISSANCE † elle est née le quatorze février mille-neuf cent quatre-vingt treize, le jour de la fête des amoureux. LIEU DE NAISSANCE † sausalito, elle n'en est jamais partie. ORIGINES † américaine par son père, française par sa mère. NATIONALITÉ † américaine, tout simplement. MÉTIER/ÉTUDES † elle est étudiante en stylisme et espère lancer un jour sa propre ligne de vêtements. ORIENTATION SEXUELLE † c'est une bisexuelle inavouée. SITUATION AMOUREUSE † elle est célibataire et libre comme l'air. GROUPE † sunset street AVATAR † barbara palvin.

† i knew you were trouble
elle s'est toujours donnée le genre de fille superficielle et ne fait pas grand chose pour changer ça, parce qu'elle ne veut pas qu'on la connaisse vraiment + sa plus grande souffrance, c'est de ne jamais avoir eu de père + la jeune fille a toujours été attirée par les mauvaises personnes, justement parce qu'elle n'a pas eu de présence masculine à ses côtés en grandissant + passionnée par la mode et les fringues, et bien que riche, elle passe son temps à voler dans les magasins + son premier réflexe, le matin, est de regarder son portable pour voir si elle a reçu des messages + on pourrait la penser flemmarde mais c'est une sportive invétérée : elle nage, danse et court beaucoup + elle est tombée enceinte l'an dernier mais a avorté dans le plus grand des secrets. depuis, elle fait attention à ce qu'elle boit en soirée + quand elle est stressée, elle enroule une mèche de cheveux autour de son doigt ou se ronge l'ongle du pouce + elle attire autant les garçons que les filles, et est autant attirée par les garçons que les filles + arwen est allergique aux livres, sauf les livres d'amour. elle est incapable de lire un livre du début à la fin, excepté si ça lui rappelle ses propres histoires + elle ose draguer ses professeurs pour tenter d'obtenir de meilleures notes, même si ça ne marche jamais + quand elle était enfant, elle a fait une mauvaise chute à cheval et elle est terrifiée par ces animaux + elle adore les soirées entre filles devant la télé, avec des magazines, de la glace et des choses grasses. il arrive cependant qu'elle se fasse vomir après + arwen refuse catégoriquement de jeter les vieilles peluches entassées dans le coin de sa chambre + passionnée par la mode, elle rêve d'en faire sa carrière : mais elle a moins confiance en elle qu'elle n'en a l'air + elle s'entend bien avec sa mère, mais elles ne sont pas plus proches que cela +
† young, wild, & free
PRÉNOM/PSEUDO † Justine/Alaska ÂGE † 18 ansFRÉQUENCE DE CONNEXION † 4/7j COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? † Par partenariat il me semble ! QU'EN PENSES-TU ? † J'adore le design, j'adore le contexte et les membres sont accueillants ! REMARQUES OU SUGGESTIONS ? † Faites l'amour, pas la guerre. (ok, ça n'a rien à voir.) DERNIER MOT † Je veux des liens avec vous I love you

Code:
<aze>barbara palvin ▽ </aze> arwen summer


Dernière édition par Arwen Summer le Sam 23 Mar - 14:17, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

fucking face :

avatar : Barbara Palvin.

pseudo : Alaska. (aka Justine.)

Messages : 77

Date d'inscription : 20/03/2013

MessageSujet: Re: arwen Ҩ make me feel infinite.   Mer 20 Mar - 20:54



† young, wild, & free

ONCE UPON A TIME, IN SAUSALITO.

« Maman, je sors ! Je peux avoir de l’argent ? » Madame Summer apparut dans la cuisine, perchée sur ses talons hauts et lunettes de soleil sur la tête. Elle tendit à sa fille un billet de cent dollars, comme si il avait s’agit d’un vulgaire bout de papier. « Reviens avant trois heures, d’accord ? » ordonna-t-elle en quittant la pièce. Voilà son quotidien : il se résumait à ses cours dans son école de stylisme la journée, et aux sorties la nuit. Vivant dans le centre de Sausalito, Californie, elle avait une liberté et une indépendance inégalables. Arwen se sentait libre, Arwen profitait de sa jeunesse, de son argent, de sa beauté, de sa popularité. Elle était constamment entourée des autres, filles comme garçons, qui s’amusaient de son côté superficiel, son goût prononcé pour la fête et surtout pour son franc-parler qui faisait d’elle une alliée de choix. Arwen n’avait peur de rien, Arwen était immortelle. Mais comme tout le monde, elle cachait des souffrances qu’elle ne voulait pas qu’on découvre. Sa plus grande peur, c’était qu’on connaisse ses faiblesses. « Hé poupée, ça te dirais d’aller boire un verre ? » demanda un garçon plus âgé en l’observant des pieds à la tête. Elle portait une mini-robe rouge et des escarpins à talon noirs, elle était provocante et désirable sans pour autant être vulgaire. Elle croisa les bras et hausse un sourcil. « Tu sais ce qu’on dit chéri, mieux vaut être seule que mal accompagnée. » Ses amies gloussèrent et, bras dessus, bras dessous, elles s’enfoncèrent dans les rues de Sausalito à la recherche de la maison où elles devaient retrouver les autres, pour une nuit de débauche. Oui, elle cachait des secrets qu’elle ne voulait pas qu’on sache. Arwen ne voulait pas que les gens sachent que l’absence de son père l’avait toujours profondément blessée, qu’elle s’était sentie horriblement seule et triste. Qu’au moment où les enfants de son âge partaient en vacances où fêtaient noël avec les leurs, elle, on la couvrait de cadeaux pour lui faire oublier qu’une famille, elle n’en avait pas.

Une fois encore, Arwen s’était laissée avoir. A trop jouer avec le feu, elle avait perdu. Perdu la tête, perdu les pédales, perdu contre le destin. Recroquevillée contre le mur de sa salle de bain, elle pleurait et hurlait, tapait par terre comme si ça allait changer quoi que ce soit. Sa mère entra, paniquée, tentant de la calmer. « Qu’est-ce qu’il y a ?! Qu’est-ce qu’il y a ?! hurlait Arwen, hystérique, mais rien du tout, je suis parfaitement calme ! » Madame Summer baissa les yeux et prit de force l’objet que sa fille chérie tenait dans ses mains. Elle trembla un peu et releva ses yeux vers elle, visiblement choquée. « Tu es enceinte Arwen ? » Alors elles pleurèrent dans les bras l’une de l’autre pendant ce qui leur sembla être des heures, avant qu’elles s’endorment sur le carrelage froid de la salle de bain. Elles se promirent de ne jamais parler de ça après l’avortement, afin que personne ne soit au courant. Ce fut bien là le seul secret qu’elles partagèrent de toute leur vie. Mais ce n’était pas le seul secret de Arwen, qui avait un autre vice caché : la kleptomanie. En effet, bien que riche à souhait, la jeune fille passait son temps à voler dans les magasins de luxe avec une dextérité impressionnante. Elle avait un réel don pour ça, jusqu’à ce qu’une caméra de sécurité se montre plus ingénieuse qu’elle. On l’arrêta et l’emmena au poste de l’arrondissement. « Vous me le paierez pour m’avoir foutu la honte devant tout le monde ! » criait-elle à l’agent de police, comme si son crime n’était rien en comparaison avec la punition que l’homme venait de lui infliger en public. Très déçue, sa mère paya pour son erreur mais ne lui adressa plus la parole pendant un moment. « Tu me déçois beaucoup en ce moment, je n’ai pas envie de te parler pour l’instant. » lui dit-elle seulement, tandis que la blonde insistait un peu trop. Une seule fois sa mère lui avait dit qu’elle était déçue d’elle, une seule : lorsqu’elle était tombée de cheval, quatre ans plus tôt, et qu’elle n’avait pas pu réaliser le rêve de madame Summer : devenir une cavalière réputée et gagner des compétitions. Sa propre tristesse n’avait pas suffit, elle avait du affronter le regard de sa génitrice. Et aujourd’hui ça recommençait, et c’était insupportablement douloureux.

« Salut ! » Arwen haussa un sourcil et se retourna. Se tenait devant ses amies et elle le nouvel élève, tout juste arrivé. Parait-il qu’il avait été renvoyé de son ancienne fac après avoir été attrapé avec de la drogue, ou en train de racketter des élèves plus jeunes. Le genre typique de personnes qu’il fallait éviter. « Qu’est-ce que tu veux, abruti ? Pourquoi tu nous parles ? » demanda l’une de ses amies. Un sourire discret et amusé se dessina sur les lèvres de Arwen qui était persuadée que, comme les autres, il allait battre en retraite. Personne ne se dressait jamais devant elles. Pourtant, il ne sembla pas déstabilisé. « C’est à toi que je parle Miss Silicone ? Non, c’est à ton amie. Alors sois gentille, ferme la. Tu seras beaucoup plus convaincante. » Les yeux d'Arwen s’agrandirent et elle éclata de rire, avant de se reprendre. C’était bien la première fois qu’elle assistait à un tel spectacle. « Qu’est-ce que tu veux ? » demanda-t-elle à son tour. Ce dernier passa sa main dans ses cheveux. « Je peux te parler, seul à seule ? » Elle secoua la tête. « J’ai pas le temps là. » répondit-elle en tournant les talons et en continuant sa route. Mais elle savait que quelque chose avait changé en elle, et que ce garçon serait beaucoup plus intéressant qu’il n’en avait l’air. Elles rejoignirent leurs homonymes masculins devant le restaurant où se retrouvaient les élèves de la fac, qui étaient en train de fumer et baver sur les élèves qui passaient devant eux. « Vous le croirez jamais ! Le nouveau là, Lucas, il drague Arwen ! » s’exclama « Miss Silicone », ravie de pouvoir attirer l’attention sur elle. Les regards se tournèrent vers Arwen qui rougit légèrement et haussa les épaules. « N’importe quoi. » répondit-elle, le cœur battant. Theodore planta ses yeux dans les siens et elle rougit encore plus. Theodore …

Seule dans sa chambre, Arwen était connectée sur facebook, à la recherche de potins. C’est alors que Theodore commença à lui parler. Depuis ce que son amie qu’elle avait officiellement rebaptisé Miss Silicone avait dit que le nouveau en pinçait pour elle, ce dernier tirait la gueule. Pas étonnant, puisque tout laissait croire qu’ils sortiraient ensemble. Il demanda s’il pouvait passer chez elle, ce à quoi elle répondit positivement. Plus tard dans la soirée, il entra dans sa chambre et ferma la porte derrière lui. « Ça pouvait pas attendre ? » lança Arwen en mettant son plus beau vernis rouge attentivement. « Non. Tu te souviens ce que tu m’avais promis ? J’attends toujours. » Arwen se figea et haussa les épaules. « Ça n’a aucune importance de toute façon. Enfin, tu t’en fous que je te raconte ma vie non ? Tu me connais, ça suffit. » Si il y avait une chose qu’elle détestait, c’était qu’on la connaisse en dehors de l’image qu’elle donnait aux gens. Theodore vint s’asseoir devant elle, au pied du lit, et lui lança un regard intense. « Non, Arwen. Je ne m’en fous pas. J’en ai marre de te voir souffrir en silence. Tu fais ta garce en permanence, mais je sais que t’es pas comme ça. Alors je veux savoir pourquoi tu te la joues princesse. » Qu’est-ce qu’il pouvait être beau ! Et malin, de surcroît. Elle referma son vernis et releva ses genoux sur sa poitrine. « Mon père s’est tiré quand j’avais deux ans. J’ai une demi-sœur, que j’ai vu une fois. Elle est plus jolie et intéressante que moi, visiblement. Il se moque totalement de moi, il a même oublié la date de mon anniversaire. Ma mère attend de moi la perfection, et arrête de me parler quand je la déçois. » Elle se tut, l’émotion l’empêchant de continuer. Theodore l’attira contre lui et elle se laissa aller dans ses bras, rassurée par cette présence réconfortante, cette chaleur qu’il lui apportait. C’était le genre de mec que toutes les filles voulaient, et le genre à ne pas se gêner, sauf que lorsqu’il aimait, il ne regardait plus les autres qui n’existaient plus à ses yeux. Et tout le monde savait qu’il aimait Arwen, et que Arwen l’aimait aussi. Mais tout le monde savait également que leurs fréquentations et leurs réputations les empêcheraient toujours d’être heureux. Pourtant cette nuit-là ils s’abandonnèrent l’un à l’autre comme si ils avaient été seuls au monde.

Au fond, Arwen ne pouvait pas se vanter d’avoir une vie extraordinaire pleine de rebondissements alors qu’elle n’avait rien de spécial. Elle était une adolescente approchant le monde adulte, avait ses problèmes de cœur, ses problèmes amicaux … Mis à part son côté garce rebelle, mis à part ses beaux yeux et ses cheveux blonds parfaits, mis à part ses notes exemplaires et sa situation familiale pourrie, rien ne la différenciait d’une autre fille de son âge. Et elle s’en moquait parfaitement. C’était comme ça qu’elle était heureuse, elle n’avait besoin de rien d’autre. Pourtant, il lui en arrivait des choses … Comme sa meilleure amie qu’elle avait perdue après le collège, après que celle-ci l’ait embrassée. Ça lui avait fait un tel choc que Arwen l’avait repoussée et n’avait plus voulu lui parler. Pourquoi ? Jamais elle n’avouerait que ça lui avait plu. Ou encore Lucas, le nouveau et meilleur ami de son ancienne meilleure amie justement, qui lui semblait se comporter fort étrangement. Et une fois de plus, elle ne détestait pas ça. Pourtant elle le repoussait lui aussi encore et encore, parce que c’était un loser. Mais pourtant, quand il la regardait, elle se sentait vivante. Elle se sentait belle. Elle oubliait qu’elle était une étudiante banale. Et puis il y avait Theodore, qui était de plus en plus possessif envers elle. Et Miss Silicone, qui lui tapait sur le système. Et sa mère, qui avait accepté de lui parler de nouveau. Et sa demi-sœur, avec qui sa relation changeait peu à peu. Et les manucures, les soirées entre filles, les sorties en boîte de nuit, chez des inconnus, le shopping, le cinéma, les devoirs … Arwen n’avait pas une minute à elle. Sa vie était remplie, sa vie était parfaite. Pourquoi changer ? Elle voulait profiter à fond de chaque instant, se raccrochant à ce qu'elle connaissait et qui lui échappait. Parce qu’au fond, elle savait pertinemment qu’après cette année, plus rien ne serait jamais comme avant.

La vérité a éclaté au grand jour il y a peu. Lucas, c’était son demi-frère. Son père avait eu une liaison avec la mère de Lucas alors même qu’il vivait encore avec Arwen et sa mère, mais il avait fini par les quitter pour rejoindre la femme qu’il aimait vraiment, et son fils. Arwen prit extrêmement mal la nouvelle, tant et si bien qu’elle refusa de sortir de son lit et de se nourrir durant une semaine. Sa mère, au courant depuis toujours, s’excusa encore et encore, et après avoir mis les choses à plat, la jeune fille accepta de se lever et sortir de nouveau. Theodore passa tous les jours afin de la distraire un peu, mais elle ne fit que de l’envoyer chier et ils finirent par se disputer. « T’es une égoïste Arwen, arrête de ne penser qu’à toi. Tu crois que ça me fait pas mal de te voir comme ça ? » lança-t-il froidement, avant de quitter la maison. Arwen fit l’effort de lui téléphoner pour s’excuser, mais il ne répondit pas. Elle rappela également son ancienne meilleure amie qui lui manquait terriblement. Pour la première fois depuis longtemps, elle se rendit compte de ce qu’elle avait perdu et que la vie était trop courte pour être en colère. La vie n’était pas facile, mais tellement précieuse …



Dernière édition par Arwen Summer le Mer 12 Juin - 10:08, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

fucking face :

avatar : Barbara Palvin.

pseudo : Alaska. (aka Justine.)

Messages : 77

Date d'inscription : 20/03/2013

MessageSujet: Re: arwen Ҩ make me feel infinite.   Mer 20 Mar - 20:57

Désolée pour le TC, juste pour prévenir que je ne pourrai pas terminer ma fiche avant vendredi soir, alors si il est possible de me réserver Palvin ... Ce serait gentil. Sinon pas de souci, je comprends que vous ne le fassiez pas ! Bisouuus. I love you

_________________

Shine bright like a diamond.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

fucking face :

avatar : freya perfect mavor

pseudo : gipsy.heart

crédits : lovely kitty (avatar) † tumblr (gifs) † wild heart (signature)

Messages : 63

Date d'inscription : 07/03/2013

MessageSujet: Re: arwen Ҩ make me feel infinite.   Jeu 21 Mar - 6:39

LA BELLE BARBIE PALVIN
je te la réserve pour 4 jours, soit jusqu'à dimanche ;)

Bienvenue parmi nous et merci beaucoup de ton inscription I love you
N'hésite surtout pas si tu as des questions

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
D'après Wikipédia, le bonheur c'est ça : Le bonheur est un état durable de plénitude et de satisfaction, état agréable et équilibré de l'esprit et du corps, d'où la souffrance, l'inquiétude et le trouble sont absents.D'après moi, le bonheur c'est toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

fucking face :

avatar : holland roden

pseudo : anilah

crédits : abisror (avatar)

Messages : 93

Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: arwen Ҩ make me feel infinite.   Jeu 21 Mar - 12:29

Welcome in Here, Miss Daisy 8D

_________________
Love you, Babe ♥️


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

fucking face :

avatar : Barbara Palvin.

pseudo : Alaska. (aka Justine.)

Messages : 77

Date d'inscription : 20/03/2013

MessageSujet: Re: arwen Ҩ make me feel infinite.   Ven 22 Mar - 18:16

Merci beaucoup les nanas. I love you Ma fiche sera terminée demain !

_________________

Shine bright like a diamond.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité
MessageSujet: Re: arwen Ҩ make me feel infinite.   Ven 22 Mar - 18:18

Parce-que j'en ai envie, je te dis bonjours avec mon DC 8D
Revenir en haut Aller en bas
avatar

fucking face :

avatar : Barbara Palvin.

pseudo : Alaska. (aka Justine.)

Messages : 77

Date d'inscription : 20/03/2013

MessageSujet: Re: arwen Ҩ make me feel infinite.   Ven 22 Mar - 19:09

Haha, et quel DC ! J'adore

_________________

Shine bright like a diamond.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

fucking face :

avatar : freya perfect mavor

pseudo : gipsy.heart

crédits : lovely kitty (avatar) † tumblr (gifs) † wild heart (signature)

Messages : 63

Date d'inscription : 07/03/2013

MessageSujet: Re: arwen Ҩ make me feel infinite.   Sam 23 Mar - 14:20

Ta fiche est superbe, j'aime beaucoup ta manière d'écrire
Bref, je te valide avec joie. Amuse toi bien sur WMT

_________________

∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
D'après Wikipédia, le bonheur c'est ça : Le bonheur est un état durable de plénitude et de satisfaction, état agréable et équilibré de l'esprit et du corps, d'où la souffrance, l'inquiétude et le trouble sont absents.D'après moi, le bonheur c'est toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: arwen Ҩ make me feel infinite.   

Revenir en haut Aller en bas
 

arwen Ҩ make me feel infinite.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (M) Devon Bostick ₪ The way you make me feel
» Make-up
» ~ i feel so
» [VIDEO] Infinite space
» [Booster Pack] VG-BT15: Infinite Rebirth - 28/02/14

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ waste my tears :: step two :: born to die :: welcome to my world-